Menu

Actualité libre de février 2018

mars 7, 2018 - Actualité Libre
Actualité libre de février 2018

Nouvelles sorties

Gestion système

 

OpenBSD a rendu disponible son correctif de la faille Meldown

Intel livre de nouvelles mises à jour liées à la faille Meltdown, pour ses  6ème, 7ème et 8ème générations de produits Intel® Core™, ses processeurs Intel® Core™ X-series, Intel® Xeon® Scalable et Intel® Xeon® D. 

PostgreSQL a réalisé des mises à jour de sécurité pour plusieurs de ses versions : 10.2, 9.6.7, 9.5.11, 9.4.16, 9.3.21 et 9.2.25.

Sortie de la version stable 7.1 d’Android x86  : ce système d’exploitation permet d’installer l’OS mobile d’Android sur des ordinateurs personnels disposant de processeurs x86 ou x64. Cette version 7.1 offre entre autres la possibilité d’installer automatiquement Android -x86 comme seul système d’exploitation, d’ajouter des options avancées de démarrage ou encore de créer une entrée de démarrage EFI dans efibootmgr. La nouvelle version corrige de plus des bogues et intègre le noyau LTS 4.9.80 (Long Term Support).

QGIS 3.0 est disponible : ce système d’information géographique et spatiale fait partie des projets de la Fondation Open Source Geospatia. Il se dote de nombreuses fonctionnalités et est compatible avec plusieurs systèmes d’exploitation. Sa version 3.0 se nomme « Girona » et constitue une sortie majeure avec de multiples améliorations : migration vers Python 3 et QT5, ajout de nouvelles fonctions au niveau de l’expression des calculs de données, du système de recherches (par exemple la « Locator Bar »), de la gestion de la 3D, des modalités graphiques, de l’algorithme… Retrouvez quelques vidéos illustrant les nouveautés sur sigterritoires.fr

Gestion de code

Sortie de Go 1.10 : cette version n’apporte pas de changements significatifs dans le langage créé par Google, mais propose des améliorations du côté de la chaîne d’outils, de l’exécution et des bibliothèques. L’équipe de développement met notamment l’emphase sur l’outil go capable désormais de faire la mise en cache automatique des résultats des paquets de build et des tests.

Rust 1.24 est disponible : les 2 principales nouveautés du langage de programmation conçu par Mozilla Research sont la fonctionnalité rustfmt et l’ajout de la compilation incrémentielle. rustfmt est un composant (encore en cours de développement) qui permet de reformater le code en « style standard ». La compilation incrémentielle est quant à elle activée désormais par défaut et permet de ne compiler que les bouts de codes modifiés, pour gagner en rapidité.

Sortie de Github pour desktop 1.1 : avec cette version, les pull request en cours sont affichées aux côtés des branches de dépôts actuelles. L’ajout de co-auteurs est de plus facilité au moment des commits et la surbrillance de la syntaxe est prise en charge afin de mettre en évidence les différences lors de la révision de code.

L’équipe de développement de npm sort sa version 5.7.0 : npm est le gestionnaire de paquets par défaut pour Node.js. La version 5.7.0 apporte des corrections de bugs ainsi que quelques améliorations, comme la résolution automatique des conflits package-lock.json et npm-shrinkwrap.json grâce à la commande npm install. Et avec l’ajout de la commande npm ci il est même possible d’installer plus rapidement des dépendances exclusivement logées dans le fichier le fichier package-lock.json.

La fondation Apache sort la version 9.0 de Netbeans : il s’agit d’une version bêta de l’IDE d’applications pour postes de travail, mobile et Web. Netbeans 9.0 vise principalement à supporter la version 9 de la plateforme Java SE, mais ajoute également la prise en charge de PHP 7.0, PHP 7.1, du débogueur C/C++ (pour dbx native debugger) ou encore l’éditeur C/C++ pour l’outil de formatage Clang.

Multimedia

Avec VLC 3.0 « Vetinari », le lecteur multimédia libre effectue une sortie majeure avec de multiples nouveautés : il supporte les vidéos HDR (High Dynamic Range) et 360°, il active le décodage matériel par défaut pour une lecture en 4K et 8K, il peut diffuser sur les appareils Chromecast, il prend en charge la navigation sur les lecteurs réseau locaux et les NAS… Découvrez ci-dessous un extrait de ces nouvelles fonctionnalités en vidéo.

Bureautique

Une mise à jour de libreOffice 5.4.5 est disponible : la branche 5.4 est en effet maintenue en parallèle de la nouvelle version 6.0, mais arrivera en fin de vie le 11 juin 2018 !

Nouveaux venus dans le monde libre

Linkedin ouvre le code de Dynamometer, un outil permettant de tester le déploiement de grosses données sans peser lourdement sur l’infrastructure. Dynanometer simule le déploiement de clusters à grande échelle, mais en ne sollicitant qu’environ 5% de l’infrastructure réelle. En faisant de son outil un projet open source, Linkedin espère en faire un standard pour tester les nouvelles versions de Hadoop.

La Fondation Linux a annoncé le lancement de Akraino, un nouveau projet open source destiné à créer une stack logicielle supportant des services infonuagiques haute disponibilité et optimisés pour les systèmes et les applications haute performance. Une première publication de code est prévue pour le second trimestre 2018. Akraino vise à proposer une infrastructure flexible et rapide, capable de soutenir notamment le développement de la 5G et l’Internet des objets.

Elastic s’apprête à rendre son extension X-Pack open source, d’après la déclaration de son CEO, Shay Banon, lors de la conférence ElasticON qui s’est déroulée fin février. Les paquets X-Pack comprennent des fonctions de monitoring, d’apprentissage machine, d’analytique ou de graphisme et seront disponibles sous licence Apache 2.0. Cette annonce entre dans le cadre de la volonté d’Elastic d’aller vers un modèle tourné davantage sur l’open source et la « simplicité ». 

Culture Libre

Le 3 février l’Open Source Initiative fêtait ses 20 ans d’existence : l’OSI promeut et protège le mouvement Open Source, ainsi que le développement de logiciels à code ouvert, à travers de multiples initiatives. 

Les 3 et 4 février avait lieu le Fosdem à Bruxelles, un événement européen annuel et gratuit pour les développeurs de logiciels libres. Durant deux jours, près de 690 activités étaient proposées dans 33 salles de l’université libre de Bruxelles (ELB). Découvrez les nombreuses vidéos disponibles en ligne !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Red Hat a dévoilé le nom des 5 nominées pour le Women in Open Source Award : ce prix récompense chaque année une femme, pour sa contribution au mouvement open source. La finaliste sera dévoilée en mai 2018.

Pour son édition 2018, le Google Summer Of Code a choisi Debian parmi les organisations participantes à son programme de mentorat. Chaque été, des milliers d’étudiants sont invités à participer à un programme rémunéré par Google, pour réaliser un projet lié à un logiciel libre. Chaque étudiant se voit attribuer un ou plusieurs mentors pour l’encadrer dans son projet de programmation, donnant lieu à une évaluation finale. Cette année, les étudiants auront donc la possibilité de travailler sur le projet Debian aux côtés des membres de sa communauté de développeurs.